Singing in French – Wednesday 20.11.13

Souvenirs d’enfance : Laurent Voulzy et Zebda

Wednesday 20th November in Samuel Alexander, Room A 215, 3-4 PM    

Singing has huge benefits for language learning – it helps with nerves, is great for pronunciation and intonation, helps with vocab and is a wonderful insight into French culture and society.

So why not give it a try?  Once again, you do not need to be able to sing, just want to have fun and use your French.

So just come along or email Catherine Franc for more details (c.franc@manchester.ac.uk).

SEE BELOW FOR YOU TUBE LINKS AND FULL TEXTS OF LYRICS

Laurent Voulzy, Belle-ile-en-mer  –  Watch on you tube

Voulzy

Belle-Ile-en-Mer
Marie-Galante
Saint-Vincent
Loin Singapour
Seymour Ceylan
Vous c’est l’eau c’est l’eau
Qui vous sépare
Et vous laisse à part

Moi des souvenirs d’enfance
En France
Violence
Manque d’indulgence
Par les différences que j’ai
Café
Léger
Au lait mélangé
Séparé petit enfant
Tout comme vous
Je connais ce sentiment
De solitude et d’isolement

Belle-Ile-en-Mer
Marie-Galante
Saint-Vincent
Loin Singapour
Seymour Ceylan
Vous c’est l’eau c’est l’eau
Qui vous sépare
Et vous laisse à part

Comme laissé tout seul en mer
Corsaire
Sur terre
Un peu solitaire
L’amour je 1e voyais passer
Ohé Ohé
Je le voyais passer
Séparé petit enfant
Tout comme vous
Je connais ce sentiment
De solitude et d’isolement

Belle-Ile-en-Mer
Marie-Galante
Saint-Vincent
Loin Singapour
Seymour Ceylan
Vous c’est l’eau c’est l’eau
Qui vous sépare
Et vous laisse à part
Karukera
Calédonie
Ouessant
Vierges des mers
Toutes seules
Tout 1e temps
Vous c’est l’eau c’est l’eau
Qui vous sépare
Et vous laisse à part                    Oh oh…

 Zebda, Oualalaradime

Watch on you tube

Oui bon, j’avais tous les défauts
Menteur comme un dentiste, bien comme il faut
Dribbleur comme Scifo, en plus grossier,
Très tôt, je voulais pas bosser
Et comme Pinocchio mais sans la fée
J’ai méchamment menti et ça l’a fait
J’ai menti comme on tousse
Sans qu’un long tarin me pousse
J’en ai fait des coups en douce
Tu me crois, tu vaux pas un centime
Je le jure, oualalaradime
Je le jure, oualalaradime

{Refrain: 2x}
Ouala, oualalaradime
Ouala, oualalaradime

Oui bon, j’étais comme Canto
Je parlais aux mouettes même en argot
J’étais Walter Hugo, le poète !
Très tôt, j’ai voulu comme les grands
Faire le cow-boy avec des balles à blanc
Ramasser beaucoup d’oseille et vlan
A 10 ans, j’étais dur à cuire
Je voulais passer mon permis de conduire
A l’instructeur de l’auto-école
J’ai dit “Sim, je veux une bagnole”
Tu me crois, tu vaux pas un centime
Je le jure, oualalaradime
Je le jure, oualalaradime

{Refrain: 2x}
Ouala, oualalaradime
Ouala, oualataradime

Ensuite, ma mère à coups d’insultes
Me disait, “ne fais pas l’inculte !
Dis bonjour, quand tu croises un adulte”
Et moi têtu comme deux chameaux
Qui se disputent pour un verre d’eau
Il a fallu que je fasse le beau
Et va savoir pourquoi sous le préau
C’est l’adulte qui ôtait son chapeau
A 10 ans j’étais farouche
Il aurait fallu me coudre la bouche
Je garoffe c’est pour la rime
Je le jure sur la tête de Sim

{Refrain: 2x}
Ouala, oualalaradime
Ouala, oualalaradime

Mon père qu’était dans le bâtiment
Me faisait part de ses sentiments
Y avait plus qu’à regarder comment
Quand je sortais de chez moi, le matin
Je faisais croire à tous les copains
Que pour me marave, y z’étaient vingt
A 10 ans, j’étais en colère
On voyait plus les bulletins scolaires
Mineur, j’avais l’avantage majeur
D’avoir mis à l’amende le facteur
Tu me crois tu vaux pas un CFA
Je le jure sur la tête de moi
Je le jure sur la tête de moi

{Refrain: 2x}
Ouala, oualalaradime
Ouala, oualalaradime

 

Leave a Comment